fbpx
Carnets d'explorations
Le blog Naturexplo
Publication le 26 août 2019
Tags de l'article

10 choses à faire avant de partir en voyage

Quoi de plus excitant que de partir à la découverte de contrées inconnues ! Mais entre les premières réfléxions pour préparer le voyage et le jour du grand départ, je sais que pour ma part, il peut m’arriver assez rapidement d’oublier quelques détails.  Alors, pour ne rien oublier, voici une petite liste que je vais essayer d’agrandir au fil de mes départs de choses à faire absolument avant de fermer la porte.

Contrôlez la météo avant même de planifier vos vacances

Avant de réserver votre vol et d’entamer la préparation de votre valise, votre toute première mission consiste à vous renseigner sur la météo du pays où vous envisagez de vous rendre. Ce serait en effet ballot de partir en trek au Népal en pleine mousson, d’organiser un safari au Botswana sous un soleil de plomb ou encore d’aller voir un très bon ami aux Emirats en plein mois de Juillet !

 

 

Intéressez-vous à votre pays de destination

Dans certains pays, les rébellions sont courantes. Révolutions et autres manifestations sont violemment réprimées par certains régimes. Aussi, pour ne pas vous retrouver au cœur d’un conflit diplomatique ou, pire encore, agonisant sur un lit d’hôpital, renseignez-vous sur la situation du pays que vous allez explorer. Le site gouvernemental diplomatie.gouv.fr est pour moi LA référence. Il délivre toutes les informations utiles aux voyageurs. Si j’ai pu de temps à autre observer sur d’autres site diplomatiques certaines précautions un peu abusives (Exemple ci-dessous tirée de l’ambassade du Canada pour les visiteurs se rendant en France), je trouve que celui de la France, bien qu’un peu risquophobe, est plutôt bien alimenté. Vous y trouverez notamment des alertes de sécurité, mais également des messages de prévention relatifs aux épidémies.

 

 

Demandez votre visa, formalité obligatoire pour entrer dans certains pays

En tant que ressortissant français, on a la chance de pouvoir voyager dans de nombreux pays sans visa. A titre d’exemple, un ami camerounais qui à voulu venir cet été en France pour un mariage à attendu près de trois mois une réponse de l’embassade Française.  Une torture psychologique d’autant que la réponse est arrivée alors que plus de la moitiée de la période qu’il avait sollicité pour venir était écoulée. Bref, en étant Français en 2019, il est possible de voyager dans la quasi totalité des pays européens.

Malgré tout, certaines Nations imposent que l’on possède une autorisation officielle nous invitant à entrer chez elles. A titre d’exemple, les États-Unis, la Chine, l’Inde, le Mozambique, le Burkina Faso font partie des pays qui obligent à avoir un visa avant de poser le pied sur leur territoire.

Quand et comment faire sa demande de visa ?

Certains gouvernements (comme l’Australie, l’Iran et le Canada) ont mis en place un système de e-visa permettant de faire la demande sur Internet. Néanmoins, pour certains dossiers, un passage en consulat ou en ambassade reste de rigueur (Exemple : Cuba). Par ailleurs, sachez qu’en moyenne, un délai d’un mois s’écoule entre la demande d’autorisation et son attribution. Enfin, l’obtention de certains visas se trouve conditionnée par l’achat des billets d’avion et la réservation d’un hébergement. Bref, une formalité (ou un casse tête) sur lequel il vaut mieux se pencher avec un peu d’anticipation.

 

Réservez votre hébergement à l’avance

Si disposer d’un point de chute précis peut être nécessaire pour demander certains visas (comme celui pour la Chine, par exemple), pouvoir se loger dès son arrivée s’avère souvent particulièrement pratique. En effet, chercher où poser ses affaires dans l’urgence n’est pas agréable lorsque l’on est en vacances.
De plus, en haute saison, dans les villes très fréquentées, il n’est pas impossible que tous les hôtels affichent complets. Et, sans réservation préalable, on se retrouve alors SDF dans une contrée lointaine ou alors obligé de débourses une fortune pour pallier au manque de disponibilité de logement accessibles dans une gamme correcte.

 

Prenez si nécéssaire une assurance adaptée à votre voyage

Vol, escroquerie, maladie, accident physique, décès d’un proche… En voyage comme dans la vie quotidienne, les petits problèmes et les grands malheurs font partie de l’existence. Afin de partir serein, une assurance voyage qui prend en charge certains dommages peut s’avérer utilie. Ainsi, vous serez couvert en cas de méfait et vous pourrez être rapatrié en cas de problème de santé. Certains pays exigent même que vous soyez en mesure de justifier votre niveau de couverture vous pous octroyer un visa Vous trouverez un article dédié à ce sujet ici si vous souhaitez plus d’infos.

A noter que pour un voyage en Europe, vous pouvez commandez votre carte européenne d’assurance maladie. Elle garantit une prise en charge des soins médicaux dans tous les pays du vieux continent.

 

Faites-vous vacciner pour éviter un retour prématuré

Ce n’est pas parce qu’on a souscrit à une assurance rapatriement que l’on doit rentabiliser son investissement ! Alors, une fois les formalités administratives accomplies, pensez à votre santé et à votre confort. Faites-vous vacciner. Fièvre jaune ou hépatite A font partie des maladies répandues dans le monde (notamment sur le continent africain). Si ces maladies se transmettent facilement, on peut aussi les contrer avec de simples vaccins ! Site web incontournable en la matière pour ma part : Le centre de vaccination de l’instutut Pasteur sur lesquel des mises à jour sont faites régulièrement. Ma bible ! Attention, il est à noter que certaines vaccinations doivent se faire bien avant votre départ (des semaines plutôt). Dernier point important, certains vaccins sont obligatoires sous peine d’être refusé à l’entrée de certains pays. Exemple de la fièvre jaune au Cameroun.

 

7. Emportez une trousse de secours pour parer à tous les petits bobos

Outre les maladies graves, de petits bobos peuvent survenir durant votre voyage à l’étranger. Pour les soigner de façon instantanée, emportez dans votre valise quelques produits de première nécessité comme un antalgique, un anti-diarrhéique (particulièrement utile en cas de tourista), quelques pansements et du désinfectant. Le top est quand même de passer une tête chez son médecin (particulièrement pour les voyages un peu long) pour obtenir une ordonnance de médicaments de première nécéssité ainsi que quelques recommandations d’utilisation.

 

 

8. La vérification de change

Il est important d’avoir une idée approximative du budget alloué à votre projet de voyage. Pour y parvenir, les informations précises sur le taux de conversion entre les devises en jeu sont indispensables. Essayez aussi d’avoir une idée sur la fluctuation possible de la valeur de la devise de votre pays de destination. Cela favorise le bon suivi et la maîtrise des dépenses. Vous pouvez ainsi apprécier par vous-même, les prix d’achats des différents articles que vous achetez lors de votre voyage.

 

 

9. Faites du change avant le départ pour limiter les frais

Question toujours délicate : celle de réaliser du change de devise. Si l’on trouve des bureaux de change dans tous les aéroports, ceux-ci proposent bien souvent un taux très désavantageux. Idem (voir même pire) pour les offices qui se trouvent à proximité des lieux de grand passage. L’idéal est donc de changer son argent en arrivant sur place, en ville.
Néanmoins, partir avec des devises étrangères est astucieux. Cela permet, par exemple, de payer le taxi ou le bus entre la gare et l’hôtel. En revanche, là encore, le taux de change n’est pas le plus avantageux, donc changez le minimum avant votre départ en voyage.

Sur la même thématique, pensez à faire une vérification du coté de votre conseiller bancaire. Si la majorité des cartes permettent d’effectuer des paiements à l’international, il faut savoir qu’une restriction inférieure à celle valable en France est souvent en place sur le montant cumulé utilisable ; A la fois en paiement chez des commerçants et en montant de retrait distributeur.  Et atteindre ces montants peut aller parfois particulièrement vite. Le premier exemple qui me vient en tête est celui d’une location de voiture pour laquelle le loueur va effectuer une emprunte de votre carte bancaire pour garantir les dommages qui pourraient survenir. L’emprunte à elle seule peut dépasser la limite d’utilisation de votre carte bancaire.

 

10. Cherchez un bon gardien pour veiller sur votre chien, votre chat et vos plantes

Si votre animal de compagnie est votre meilleur ami, en voyage, il risque de vous causer plus de soucis qu’autre chose. Toutefois, chien, chat, hamster, perroquet et autres ne s’abandonnent pas sous prétexte d’un séjour à l’étranger. Entre les sites de services entre particuliers, les conciergeries, les pensions, les copains et la famille, les possibilités de faire garder son chat, son chien ou son poisson rouge sont multiples. Tout repose sur une bonne organisation ! A défaut de payer une prestation aurpès d’un profesionnel, il risque de vous en couter une reconnaissance eternelle et sans limité pour vos proches. L’ocasion sans doute de penser à rapporter un petit souvenir en guise de remerciement. Quelques idées par ici.
Et si, en plus de votre animal, vous possédez des plantes, pourquoi ne pas faire venir quelqu’un à votre domicile ? Ainsi, vos plantes seront arrosées, votre animal sera choyé et votre logement sera surveillé.

 

11. La garde du passeport ou de sa photocopie

Le passeport est un document extrêmement important lors d’un voyage. Il est la preuve officielle de la citoyenneté. Vous devez le garder avec précaution sur vous lors de tous vos voyages. Compte tenu de son importance, certaines dispositions sont recommandées afin de sauvegarder votre statut de citoyen. Au nombre de ces dispositions, on a la photocopie des pages essentielles de ce précieux document dont la sauvegarde est possible par diverses méthodes. Vous pouvez garder cette photocopie sur vous et confier un exemplaire à une de vos connaissances sures. La photographie des pages élémentaires du passeport peut être enregistrée dans votre Smartphone ou envoyée dans votre boîte e-mail.

 

 

12. Pour les plus pérécautionneux, avant de partir, coupez l’eau pour éviter les ennuis

Ça y est, c’est le jour J ? Alors, avant de filer pour la gare ou l’aéroport, vous pouvez accomplir une dernière mission : couper votre réseau d’eau. Vous éviterez ainsi un potentiel dégât des eaux durant votre absence et des ennuis avec vos voisins ou des assurrances lors de votre retour de vacances ! Attention à ne pas faire la même chose avec l’éléctricité, particulièrement si vous avez un refrigérateur ou un congélateur encore remplis. Cela peut parraître un peu bête, mais dans l’effervescence du départ, j’ai autour de moi un ami à qui cela est arrivé, l’angoisse au retour !